Tout savoir sur le collagène

L’objectif de cet article est de synthétiser toutes les connaissances actuelles sur le collagène, que ce soit le collagène présent dans le corps humain ou le collagène en tant que nutriment absorbé, notamment en tant que complément alimentaire.

 

 

Définition du collagène

Le collagène viendrait du grec « kólla » qui signifie colle. En effet, le collagène est une protéine fortement présente dans l’organisme des mammifères, notamment dans les tissus conjonctifs qui participe au maintien de la structure des tissus. Il est même considéré comme le maillon essentiel de tous les tissus de l’organisme des mammifères.
La production naturelle de collagène atteint son pic à environ 20 ans et décroît progressivement avec l’âge. La peau perd en fermeté et devient de moins en moins souple, ce qui provoque notamment l’apparition des rides. C’est aussi le cas de la synthèse en cartilage qui diminue avec le vieillissement.
Après la ménopause, les femmes sont particulièrement impactées par la baisse de la production naturelle en collagène. En effet, une diminution jusqu’à 30% a pu être observée dans les 5 premières années suivant la ménopause.

Pour en savoir plus sur qu’est ce que le collagène : article en détail sur le collagène

Quel aliments pour consommer du collagène

L’alimentation classique est pauvre en collagène, elle peut même provoquer des carences en cette dernière.
Les aliments qui favorisent la synthèse du collagène sont les aliments riches en acides aminés qui composent le collagène, comme la glycine. La vitamine C joue aussi un rôle important dans la production naturelle de l’organisme en collagène. Ainsi, une alimentation riche en viande, notamment le bœuf et en fruit, par exemple le kiwi, permettent de favoriser la synthèse du collagène.

Pour en savoir plus sur les aliments dans lesquels on trouve du collagène : article en détail sur le collagène dans l’alimentation

Le collagène en complément alimentaire

Le collagène peut aussi être consommé en complément alimentaire. Malgré différentes appellations (type I, type II…) et différentes provenances (bovines, marines, coquilles d’œufs…), le collagène en tant que complément alimentaire n’est en réalité pas réellement du collagène mais plusieurs acides aminés (glycine, proline et hydroxyproline) obtenu grâce à du collagène hydrolysé.

Pour en savoir plus sur les compléments alimentaires à base de collagène : article en détail sur les compléments alimentaires de collagène

Les effets d’un apport et d’une carence en collagène

Comme expliqué dans les différents articles sur le thème de cette protéine structurale, un apport en collagène (quelle que soit la nature de cet apport) ne va pas augmenter directement la présence de collagène dans le corps. Un apport en collagène n’augmentera que la présence en les différents acides aminés qui le composent qui, entre autres, participeront à la synthèse du collagène si les autres synthétiseurs sont présents en une quantité suffisante.
Une manque de collagène aura donc un impact sur les effets de celui-ci sur le corps, à savoir sur la peau et les articulations mais aussi potentiellement sur les autres rôles qu’ont la glycine et la proline par exemple.
Afin d’éviter une carence en collagène, un apport en acides aminés n’est pas suffisant puisqu’ils ne sont qu’une partie des synthétiseurs de collagène. Un apport suffisant en vitamine C est tout aussi primordial.

Pour en savoir plus sur les bienfaits du collagène et les effets d’une carence et celui-ci : article en détail sur les bienfaits et les effets d’une carence en collagène

Ecrivez nous

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !