Les compléments alimentaires de collagène

 

De très nombreuses marques proposent des compléments alimentaires comportant dans leur nom le terme “collagène”. En réalité, ces compléments alimentaires ne sont pas du collagène à proprement parler.

 Article pour tout savoir sur le collagène

Qu’est ce qu’un complément alimentaire en collagène ?

Comme nous venons de le voir, les compléments alimentaires “Collagène” ne sont pas réellement du collagène. Effectivement, ce que l’on trouve dans ces compléments alimentaires n’est pas du collagène “natif” mais les acides aminés qui composent le collagène : la glycine, la proline et l’hydroxyproline.
La vraie dénomination est “collagène hydrolysé” ou “peptides de collagène”. En provenance dans la majorité des cas de la peau de bœuf, le collagène “de base” n’est pas assimilable par le corps humain.
L’hydrolyse permet de couper la molécule en peptides, une “chaîne” moins importante d’acides aminés. En obtenant un poids de 1000 à 6 000 daltons, l’assimilation dans l’organisme est possible.

Il existe cependant une exception: le collagène UCII. Il s’agit de véritable collagène natif de type 2. Par contre, cette forme n’est pas assimilée et ne vient donc pas renforcer celle présente dans l’organisme, au niveau des cartilages. Il interviendrait sur l’intestin en modulant l’immunité, ce qui aurait un impact sur l’inflammation articulaire.
En mentionnant que leur produit est de type 1 ou 3, les marques sous-entendent auprès des consommateurs que cela va renforcer ces types de collagène dans l’organisme, à savoir la peau, les tendons et les muscles. Et pour celui du type 2, les cartilages. En réalité, les peptides de collagène sont des nutriments qui pourront former indifféremment les 3 types dans l’organisme. Les marques appellent leur produit de type 1 s’il est issu de peau ou de type 2 s’il est issu de cartilage. Mais cela n’a rien à voir avec l’effet sur le type de collagène dans l’organisme. Alors comment choisir le meilleur collagène? N’importe quel complément que vous choisissez ne sera donc pas spécifique, pour un tissu particulier, puisqu’il ne s’agit pas de collagène et encore moins d’un type spécifique.

Ainsi, les dénominations “Collagène de type I”, “Collagène de type II” ou “Collagène de type III” n’ont pas de sens d’un point de vue diététique.
En mentionnant que leur produit est du collagène de type 1, 2 ou 3, les marques sous-entendent que consommer ce complément alimentaire va permettre d’augmenter la présence de ce type de collagène dans l’organisme.
Les marques appellent leur produit collagène de type 1 s’il est issu de peau ou de type 2 s’il est issu de cartilage.
En réalité, malgré une composition en acide aminé différente, l’organisme ne va pas faire de différence en les différents types de compléments alimentaires en collagène et celui-ci ne va pas spécifiquement renforcer tel type de collagène malgré une composition similaire.

Comment sont produits les compléments alimentaires en collagène ?

Le collagène en tant que complément alimentaire a différentes origines. En fonction de celle-ci, la production sera différente.

Le collagène bovin
C’est la principale production de complément alimentaire en collagène.
Le collagène est extrait de peau ou du cartilage de bœuf. Le collagène issu de la peau est nommé “Collagène de type I” et celui provenant du cartilage “Collagène de type II”.
Ensuite, le collagène est hydrolysé, c’est-à-dire qu’il est pré-digéré afin de faciliter son assimilation. De cette façon le collagène passe d’un poids de 300000 daltons à entre 1000 et 6000 daltons pour les principaux compléments alimentaires en collagène disponible sur le marché.

Collagène marin
Le processus est le même pour le collagène marin que pour le collagène bovin.
Le collagène est extrait de la peau ou du cartilage des poissons. Certains compléments alimentaires en collagène proviennent aussi de carapaces de crustacés.

Processus de fabrications pour le collagène marin et bovin complément alimentaire

Afin d’extraire le collagène et de le transformer en peptides de collagène, plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Etape 1 : L’extraction du collagène
    L’extraction du collagène se fait avec de la soude, de l’acide acétique et des enzymes. Ces solvants ne sont pas problématiques pour la santé. Néanmoins, certains fabricants peuvent utiliser du méthanol ou de l’hexane, des composants controversés.
  • Etape 2 : L’hydrolyse du collagène
    Hydrolyse du collagène avec des enzymes (papaïne, trypsine, pepsine, bromélaïne). Ces enzymes se retrouvent facilement dans la nature. Il est aussi possible d’utiliser des solvants chimiques.
  • Etape 3 : Purification et séchage du collagène hydrolysé
    Purification et séchage par atomisation (courant d’air chaud).

Collagène natif UC-II®
Le UC-II® est, contrairement aux autres compléments alimentaires de collagène sur le marché, du “vrai” collagène. Il s’agit d’un collagène natif, non hydrolysé, dérivé du cartilage de poulet. Ce collagène “de type II” est fabriqué aux Etats-Unis.
Cette forme est brevetée, fabriquée en utilisant certains agents chimiques (désinfection à la javel, stabilisation au chlorure de potassium). La molécule est ensuite séchée à basse température, pour ne pas la dénaturer.

Collagène vegan
Actuellement, le collagène Vegan n’existe pas. L’entreprise allemande Evonik prévoit de fabriquer du collagène par fermentation, grâce à des bactéries spécifiques. Pour la réalisation de complément alimentaire vegan en collagène, il ne sera pas nécessaire d’utiliser des produits animaux.
Certaines marques commercialisent du « collagène Vegan ». Il ne s’agit pas des acides aminés qui composent le collagène comme pour les autres types de compléments alimentaires en collagène mais de différentes molécules participant à la synthèse du collagène par l’organisme (vitamine C, cuivre, zinc, soufre…).
La glycine, le principal acide aminé qui compose le collagène, est disponible sur le marché en tant que complément alimentaire vegan.

Lorsque l’origine des peptides de collagène n’est pas spécifiée, dans 99% des cas le collagène provient de la peau de bovins : c’est le collagène qui coûte le moins cher à être produit. C’est le type de collagène en complément alimentaire le plus répandu sur le marché.

Les compléments alimentaires collagène labellisés

Il existe plusieurs marques ayant labellisé leur processus de fabrication de complément alimentaire de collagène.

Le Collagène Peptan®
Conçu en France par le fabricant Rousselot. Ce fabricant français de collagène utilise des méthodes d’hydrolyse douce, sans solvants organiques.
Peptan fabrique du collagène marin de type I et du collagène bovin de type I et II. Le collagène de type II a la particularité de contenir aussi des glycosaminoglycanes (GAG).
Dans l’organisme, ces molécules servent notamment à lubrifier et consolider les articulations. Ainsi, le Peptan de type II permet de protéger les articulations, bien qu’il ne soit pas un collagène de type II, à proprement parler.
Les compléments alimentaires en collagène Peptan® ont un poids moléculaire compris entre 2000 et 5000 daltons.

Le UC-II®
Comme nous l’avons vu précédemment, le UC-II® est un complément alimentaire de collagène natif fabriqué aux Etats-Unis.
Le collagène UCII n’est pas assimilable. Son efficacité ne dépend pas de son absorption dans le sang malgré certaines idées répandues. En effet, il a été mis en évidence qu’il agit dans l’intestin au niveau des plaques de Peyer, une structure en lien avec le système immunitaire. Ainsi, il ne sert pas à renforcer le cartilage mais à moduler l’inflammation et les problématiques immunitaires au niveau articulaire.

Ovomet® et Ovoderm®
Ce complément alimentaire en collagène est obtenu à partir de membranes de coquilles d’œufs. Le processus de fabrication se caractérise par une hydrolyse douce.

Collagen HM™
Complément alimentaire de peptides de collagène d’un poids moléculaire de 3600 daltons qui n’utilise pas de solvants organiques lors de l’hydrolysation du collagène.

Naticol®
Complément alimentaire de collagène hydrolysé de 2000 à 4000 daltons. Tout comme le Peptan et le Collagen HM, ce collagène est produit avec une hydrolysation douce.

Un complément alimentaire en collagène bio existe t-il ?
Le collagène bio en complément alimentaire ne peut pas exister. En effet, même si les animaux sont élevés selon le cahier des charges biologique, la fabrication du collagène en tant que complément alimentaire nécessite l’utilisation de composants chimiques. Le cahier des charges bio n’autorise que l’eau et l’alcool pour les extractions.

Ecrivez nous

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !